Julie, je la connais de sa 1ere formation initiale qu’elle a fait fin 2013 dans un centre de formation dans lequel j’étais formatrice en duo 🙂

Depuis, elle a fait son chemin, elle a fait de nombreux mariages, Mona Rêve, son agence, fonctionne bien et elle peut être fière du chemin parcouru. Moi en tout cas je le suis pour elle… ! Et puis à un moment, elle a eu besoin de faire le point sur elle même, sur son entreprise, ses projets. Elle est donc venue participer à un de mes Workshop.

Aujourd’hui, on la retrouve sur le blog pour qu’elle nous partage sa vie de chef d’entreprise, ses envies, ses craintes…

Pourquoi as-tu voulu devenir Wedding-Planner ? Et surtout chef d’entreprise ?

J’étais déjà chef d’entreprise mais dans les robes de marié. A l’origine, j’avais envie de liberté, gérer moi-même mon travail et entreprendre quelque chose pour moi. Ayant mis le pied dans le monde du mariage, j’ai découvert le métier de wedding planner et ça m’a passionné, j’en suis immédiatement tombée amoureuse ! Je me suis dit :  « C’est ça que je veux faire, c’est ce pourquoi je suis faite ! » J’en étais persuadée, c’était une évidence !

Qu’est ce que tu aimes le plus dans ton travail ?

Rendre les gens heureux ! Et partager une des plus belle période de leur vie.

Interview Julie

Qu’est qui est pour toi le plus contraignant dans ton métier et la vie d’un chef d’entreprise ?

Quand on est chef d’entreprise et passionné par ce que l’on fait, c’est presque du 24h / 24h. Sans s’en rendre compte, au fil des années qui passent, on s’épuise et notre entourage avec. Donc je dirais, se prendre du temps pour soi et laisser de la place pour sa vie perso.

Quel est ton univers ? Ta cible client ? Et comment as-tu fais pour le définir ?

Les premières années je prenais tous les mariages qui venaient. Au final, ça a été une bonne chose, j’ai pu découvrir différents styles et univers et savoir les mariages qui me faisaient vraiment vibrer. Maintenant, je cible vraiment, pour ne faire QUE les mariages que je veux. J’aime quand les amoureux qui se marient et font leurs choix pour eux et non pour les autres ou les conventions. Qu’ils aillent au bout de leurs rêves, même (et surtout) si c’est complètement dingue. Qu’il y ait peu d’invités parce qu’il n’y aura que les plus importants. En gros, les mariages atypiques et hors normes sont ceux que je préfère !

Interview Julie
Interview Julie

On a tous des angoisses en tant que chef d’entreprise, quel est ton secret pour toujours avancer ?

Ne pas rester les 2 pieds dans le même sabot !! Se remettre en question, prendre du recul (donc profiter de la vie et ne pas mettre de côté sa vie perso), se renouveler, avoir de nouveaux projets, faire évoluer son entreprise… On peut le faire seul, on peut en parler avec des amis de la profession ou faire des workshop (cette dernière option est beaucoup plus efficace, elle fait avancer d’un bon de géant 😉 )

Quelle erreur as-tu commise, qui t’a permis de faire un grand pas en avant dans ton métier, tu sais, celle qui te permet d’apprendre une belle leçon ?

De vouloir me débrouiller seule, ne pas demander d’aide et porter mon entreprise à bout de bras. Ca peut très bien marcher, ça a été le cas pour moi pendant des années. Mais au bout d’un moment, on se rend compte que l’on se fatigue tout seul dans son coin et que ça peut même aller loin… Donc mettre ma fierté de côté et envoyer ma candidature pour faire le workshop de Cap Wedding Planner m’a permis de faire un grand pas (ou plutôt, un grand bon ! ^^). Si je l’avais fait plus tôt, je me serai évitée une bonne période de moral au plus bas et d’épuisement…

Interview Julie

Quelle est ta plus grande fierté professionnelle ?

De vivre d’un métier que j’adore et pour lequel je suis heureuse de me lever le matin et de rendre les gens heureux !

Pourquoi être venue faire un workshop, alors que ton entreprise fonctionne plutôt bien ?

Comme je le disais plus haut, les premières années je prenais tous les mariages qui venaient. Mais au bout d’un moment, à force de mettre ma vie de côté et de faire des mariages qui ne me ressemblaient pas forcément, la fatigue et la lassitude du métier sont arrivées. Il était hors de question que j’arrête, j’en étais toujours amoureuse je le savais, mais il fallait que ça change et que ça bouge ! Alors j’ai sauté le pas, et j’ai fait le workshop de Cap Wedding Planner.

Interview Julie
Interview Julie

Quels conseils donnerais tu aux autres wedding planner ?

D’être soi même, de s’assumer, d’avoir confiance en soi, de ne pas oublier sa vie personnelle, de croire en soi et se dire, c’est possible ! De surtout se former au départ. Ou pour celles qui sont déjà installées, de faire des formations (ou workshop) pour se développer et travailler sur les points qui leur posent problème. Et de prendre du plaisir et ne surtout pas subir ! Quand c’est le cas, c’est qu’il y a un problème et il ne faut surtout pas le laisser s’installer. Donc il faut agir sans attendre !

Tu es une fille discrète, alors je tente au cas où, quels sont tes projets ? Ahah !!!

Comme m’a dit une personne proche 😉 , garde tes projets pour toi et le jour venu, sors les de ta botte secrète. En tout cas, ce que je peux dire, c’est qu’effectivement des projets sont en train de se mettre en place 😉